L’université de Southampton utilise avec succès leur système de mesure de déformation StrainMaster DIC pour des tests à fort taux de déformation sur des matériaux composites dans le cadre du « Damage Tolerance Project »

Saturday, 1. December 2012

« Damage Tolerance Project » à l’université de Southampton (DamTol)
L’utilisation de DIC pour suivre le champ de déformation dans une éprouvette de composite entaillée. La fissure se propage sous chargement de fatigue.
Déjà fière d’avoir plusieurs utilisateurs de longue date des systèmes LaVision à l’université de Southampton, UK, LaVision s’est impliqué encore davantage en tant que membre du groupe de Conseil Industriel sur ESPRC/DSTL « Damage Tolerance Project » depuis 3 ans. La motivation sous-jacente pour ce projet est le besoin de comprendre entièrement les performances structurelles des matériaux et des structures composites constitués de polymères dans le cas de chargements à fort taux de déformation. Les matériaux composites deviennent de plus en plus répandus dans les applications à haute performance des moyens des transports terrestre, maritime et aérien, en raison de la combinaison de leur performance structurelle et de leur légèreté. Dans le cadre de ce projet, le système StrainMaster DIC de LaVision a été utilisé pour mesurer le champ de déformation dans des tests quasi-statiques, cycliques et à fort taux de déformation. Le résultat de ce travail est une nouvelle approche de la compréhension de ces matériaux pour ainsi établir et appuyer les prédictions de résistance résiduelle. Le 22 novembre 2012, l’événement final de diffusion pour le projet DamTol a eu lieu au centre national des composites à Bristol, UK, où les résultats ont été présentés et discutés.
Davantage d’information disponible ici. LaVision veut profiter de cette occasion pour remercier l’université de Southampton pour nous avoir invités à faire partie du comité du Conseil Industriel pour cette aventure intéressante et stimulante.

News